include_decouvrir



retour

retour dernières nouvelles du vélo

Un site citoyen pour la promotion du vélo à Lyon et pour effectuer des sorties cyclistes de type "balade" ou "randonnée".
Pour participez, ou adhérez, ou se connecter à son espace ou consultez le calendrier prévisionnel cliquezici

art 294: Balade du dimanche 12 mars … dans les Cévennes !!!

13/03/2017 

Nous partons à trois à 8h20 de Part Dieu pour arriver 27 minutes plus tard à la gare des Roches de Condrieu qui, en toute logique SNCF, se nomme Saint Clair les Roches - ce qui oblige à faire la queue au guichet car le distributeur automatique ne connaît pas la première dénomination.

Dès le début une montée de 20 minutes à partir de Condrieu, montée que l’on peut qualifier de tonifiante qui sera suivie de quelques autres mais plus tranquilles. Tout cela nous mène à la Chapelle Villars qui sera suivi du village de Chuyer où nous découvrons la maison du charron qui est une résidences secondaire construite par des Lyonnais au 17è siècle.

Christine décide de nous quitter momentanément pour épargner sa monture et nous nous donnons rendez-vous à la Vielle Chapelle. Le lieu bucolique où a été érigée cette vieille chapelle permet à l’auteur de ces lignes d’affirmer que nous sommes tout à fait dans le concept des sorties de Lyon Vélo « Art et nature » et à Etienne d’avoir l’impression de se trouver dans les Cévennes – d’où le titre. Comme tous les raccourcis celui de Christine se révellera un bon moyen de la perdre - un tiers des effectifs quand même - et de la retrouver en passant par le col de Chassenoud (557m), à Longes, village où nous ferons la pause casse-croûte.

La philosophie du pilote étant qu’un parcours n’est pas gravé dans le marbre nous aménageons le parcours de l’après-midi. Nous laissons à main gauche Trèves et Echalas pour nous attaquer à la Croix Régis où contrairement à ce qui est écrit nous ne ressentons nullement les effets des forces telluriques mais les nuisances sonores et olfactives d’une Harley Davidson dont le propriétaire semble éprouver un certain plaisir à perturber l’ambiance champêtre dans laquelle nous sommes depuis le départ de notre balade (Proust en aurait fait deux pages !).

Après toutes ces grimpettes la récompense arrive ; nous n’avons plus qu’à nous laisser glisser avec une vue lointaine sur Lyon – un peu dans le brouillard quand même ou serait-ce de la pollution ? - vers Saint Cyr sur Rhône et nous rejoignons Vienne où deux tiers du groupe prendront une petite bière bien méritée alors que Etienne rentrera par le premier train (qui est excellent comme tous ceux qu’on trouve dans les romans de Conan Doyle relatant les aventures de Sherlock Holmes) dans lequel il rencontrera Noëlle et Jean Michel revenant de leur Ardèche chérie (hasard ?) et leur fera regretter de ne pas avoir profité de cette superbe balade dans les Cévennes, non dans le Pilat.

Gérard


  • pas_de_photo
  • pas_de_photo
  • pas_de_photo
  • pas_de_photo
  • pas_de_photo
  • pas_de_photo