include_decouvrir



retour

retour dernières nouvelles du vélo

Un site citoyen pour la promotion du vélo à Lyon et pour effectuer des sorties cyclistes de type "balade" ou "randonnée".
Pour participez, ou adhérez, ou se connecter à son espace ou consultez le calendrier prévisionnel cliquezici

art 202: Un, deux, trois, Soleil, la Corniche du Rhône et les Gorges du Doux

12/06/2014 

Nous voici tous les six, sur la ligne de départ

Nous franchissons le Rhône sur la passerelle Marc Seguin pour rejoindre Tournon, son imposant château, et ses petites ruelles.

L’Ardèche nous accueille. La montée raide et en lacets, au cœur du vignoble Saint Joseph ouvre de belles perspectives sur la plaine valentinoise et les méandres du Rhône.

A Saint Romain de Lerps sur les deux balcons d’orientation aménagés de part et d’autre de la petite chapelle nous tentons de deviner les massifs qu’une brume de beau temps vient délicatement voiler.
Nous traversons forêts de chênes et vergers. Les chants des oiseaux nous accompagnent joyeusement sur de petites routes pittoresques et bosselées !

Nous observons le ballet incessant des buses tournoyant au dessus d’un pré fraîchement coupé. En vols circulaires et piqués vertigineux elles dénichent le gibier.
C’est le temps de la fenaison.

Un pique nique convivial et ombragé à Gilhoc sur Ormèze, un des nombreux villages traversés par l’Ardéchoise.
Nous traversons le pont de Boucieu-le-Roi, village perché au dessus d’un méandre du Doux.

A ses pieds, la gare est en effervescence : les voyageurs attendent l’arrivée du « Mastrou »…. Mais ce n’est pas pour nous….

La vallée et les gorges, nous les découvrons en longeant la route étroite qui serpente le long de la rivière. Chacun cherche le frais, dans l’eau, sur les berges, à l’ombre des feuillus. Sur nos vélos, il fait de plus en plus chaud ! Des percées nous laissent entrevoir la ligne ferroviaire construite à flanc de collines en 1886. Des jeunes gens de la montagne ardéchoise, internes au lycée Gabriel Faure de Tournon l’empruntaient jusqu’à ce que la ligne soit supprimée en 1968.
Le sifflement de la locomotive nous alerte : ça souffle, ça siffle, ça crache mais quel charme ! Car, aujourd’hui, les voyageurs sont nombreux à s’être embarqués pour ce voyage historique et culturel au cœur des Gorges du Doux. Depuis le pont des étroits à la gare de Colombier le Vieux nous les accompagnons d’un geste de la main.
Puis, à notre tour, nous surplombons les gorges tapissées de chênes verts, de genêts, de buis et de fougères avant de nous glisser jusqu’au pont du Duzon pour rejoindre Saint Jean de Muzols et Tain.

Noelle
Lyon-velo


  • pas_de_photo
  • pas_de_photo
  • pas_de_photo
  • pas_de_photo
  • pas_de_photo
  • pas_de_photo
  • pas_de_photo
  • pas_de_photo
  • pas_de_photoNous observons le ballet incessant des buses tournoyant au dessus d’un pré fraîchement coupé. En vols circulaires et piqués vertigineux elles dénichent le gibier. C’est le temps de la fenaison.
  • pas_de_photo
  • pas_de_photo