include_decouvrir



retour

retour dernières nouvelles du vélo

Un site citoyen pour la promotion du vélo à Lyon et pour effectuer des sorties cyclistes de type "balade" ou "randonnée".
Pour participer, ou adhérer, ou se connecter à son espace ou consulter le calendrier prévisionnel cliquezici

art 151: Réflexions extraites du forum de la FUBicy sur... le lobby fantôme du vélo

28/01/2013 

{{Le vélo gagne du terrain}}

http://www.20minutes.fr/toulouse/10...

http://www.20minutes.fr/grenoble/10...

http://pdf.20mn.fr/2013/quotidien/2...

http://www.20minutes.fr/bordeaux/10...

{{Projet de loi pour aider l’usage des VAE/Vélos avec Assistance Electrique}}

http://www.assemblee-nationale.fr/1...

1. Cette proposition de loi (et pas projet) concerne les 2 roues électriques, scooters et autres Solex. Par extension elle peut concerner les VAE. Cela suppose que la batterie reste sur le vélo ... dans un parc public.

{Christian Cotte, de Grenoble}

2. Bonjour à tous. Christian comme les autres administrateurs FUB font ce qu’ils peuvent avec les moyens d’une fédération très pauvre.... par rapport aux lobbies de l’auto, du transport routier et d’un petit dernier qui pointe son nez : celui des entrepreneurs "verts".

Si le segment du VAE est celui qui a le plus fort taux de croissance sur le marché (il est vrai qu’il part de quasiment zéro), on peut s’attendre à une proportion du nombre de vélos à assistance qui excite les appétits et génère des investissements en... lobbying. A contrario, pourquoi voudriez-vous que les industriels investissent sur le vélo tout court puisqu’il s’en est vendu 3,4 millions l’année dernière, alors même que leurs acheteurs roulent si peu avec (en moyenne 80km/an.. ?) ? Franchement, pourquoi voudriez-vous qu’ils se bougent ? C’est déjà un miracle qu’ils vendent autant même s’ils vendent majoritairement du bas de gamme. En plus, moins les stationnements sont sécurisés plus ils vendent ! La logique "entrepreneuriale" est bien souvent à l’opposé de l’égalité de traitement que vous réclamez. C’est ce qui fait la difficulté de notre exercice.

Par exemple, {{la FUB a obtenu fin 2011 l’arrêté de Février sur le stationnement résidentiel. Nous sommes bien conscient qu’il est totalement insuffisant en équipement et en surface accordée aux stationnements vélo dans les immeubles d’habitation neufs. Nous étions face à deux représentants lobbyistes, l’un de la fédération de la promotion immobilière, l’autre de la fédération de l’habitat social (et oui !) qui ne voulaient entendre parler d’aucune norme contraignante... au motif que cela renchérirait le coût de la construction et que les promoteurs sauraient prendre le vent le jour où "le marché" le leur demanderait. Sauf qu’on construit pour cinquante ans minimum (on espérerait plus !) et que l’absence d’anticipation sur le sujet risque de mettre les habitants de ces immeubles un jour dans l’embarras. Mais les promoteurs s’en foutent, vu que cela fera bien longtemps qu’ils auront engrangé les bénéfices !}} Alors comme toujours dans ce cas, l’Etat a fait dans la demi-mesure... et pondu un arrêté en retard d’une guerre.

Il faut du temps, du savoir-faire et un minimum d’argent pour préparer des propositions de Loi, établir un relationnel avec des députés et des sénateurs... et suivre le bébé jusqu’aux arrêtés d’application.

Alors de grâce, ne tirez pas sur les pianistes où venez prendre leur place si vous vous en sentez la vocation ! C’est d’ailleurs le moment d’y songer car l’AG de la FUB vient en Avril et il y a des places d’administrateurs à prendre.

Bien cordialement

{Claude LIEVENS SOUDAY Administrateur FUB Tel. 06 13 18 26 21}

3. Il ne s’agit pas de se focaliser sur le VAE, mais de lui donner la place qu’il mérite et n’a pas encore en France pour mettre ou remettre les gens sur un vélo. Sans entrer dans le détail du sujet, {{si tu habitais Angoulême ou son agglomération et que tu doives aller chaque jour de ton domicile à ton travail sans être obligé de prendre une douche et de te changer en arrivant, ce qui est très rarement possible et plutôt mal vu, tu aurais peut-être un point de vue plus nuancé. De nombreux angoumoisins, et surtout des angoumoisines, ont revendu la deuxième ou troisième voiture de la famille ces dernières années pour passer au VAE, essentiellement pour domicile-travail. Pour des parcours de 5 à 20 km (+ retour) quotidiens avec des pentes souvent fortes et longues, pas d’autre solution. Le vélo, pour la FUB, n’est pas un sport, c’est un transport. De plus le VAE, comme son nom l’indique, oblige à faire un effort permanent pour avancer et est excellent pour la santé}} (sinon c’est un cyclomoteur électrique, rien à voir). Il ne fait pas de bruit et ne pollue pas l’atmosphère. Cela dit, la qualité du projet de loi, c’est un autre débat. Les législateurs (et beaucoup d’élus) confondent tout dans ce domaine. Un VAE n’est pas un 2 roues motorisé, c’est un vélo, qui heureusement, coûte en général bien moins de 2000 euros, mais un peu plus que le vieux clou qu’on utilise à cet usage pour ne pas se le faire voler.

{Jean-Claude Bonneval}

{{Vélo : des clefs pour réussir la transition}} La FUB vient de mettre à jour et de rééditer ce document d’une quinzaine de pages, récapitulant les dix résolutions que la FUB invite à prendre pour une politique vélo indispensable :

1. Passer du Code de la Route au {{Code de la Rue}}

2. Améliorer la {{sécurité }} des cyclistes. Contrairement aux idées reçues, le vélo est moins dangereux en ville qu’en rase campagne. Le nombre de cyclistes tués est en baisse continue depuis 2006, alors que la pratique explose dans la plupart des agglomérations. En matière de pratique cyclable, c’est le nombre qui fait la sécurité.

En revanche, le deux-roues motorisé est sur-représenté dans les statistiques (25 % des tués en 2011 alors qu’il représente à peine 2 % de part modale).

D’où l’importance de distinguer ces deux modes et de ne pas favoriser un report massif vers le deux-roues motorisé en prônant l’obligation du port du casque.

3. Développer l’apprentissage du vélo : vélo-écoles...

4. Mettre en place des incitations financières à l’usage du vélo

5. Développer l’intermodalité vélo-transports collectifs

6. Accroître l’offre de stationnement vélos sur espaces publics et privés

7. Lutter contre le vol

8. Développer les services au cycliste : création, développement et pérennisation d’ateliers vélo, participatifs et solidaires basés sur le réemploi de vélos inutilisés et l’apprentissage de gestes simples de mécanique par les cyclistes, vélocistes, location vélo toutes durées...

9. Requalifier l’espace urbain au profit des modes actifs : maillage de parcours pédestres et d’itinéraires cyclables confortables, directs, sécurisés et continus, création de routes express vélo pour le rabattement vers des modes de transports collectifs lourds et des liaisons inter-agglomérations...

10. Santé, responsabilité et communication : la plupart des pathologies et maladies chroniques (cardio-vasculaires, métaboliques, cancéreuses, psychiques, etc.) résultent d’un manque d’activité physique et peuvent être prévenues par un exercice régulier, comme le montrent plusieurs rapports réalisés sur le sujet.

Selon l’étude Altermodal « L’économie du Vélo » réalisée en 2010, la pratique du vélo engendre en moyenne une économie annuelle de 5,7 milliards d’euros liée aux non-dépenses de santé des cyclistes (chiffres 2008). Ainsi une part modale de 15 % en 2020 triplerait les impacts sur la santé et engendrerait une économie de dépenses de 15 milliards d’euros, soit un chiffre d’un même ordre de grandeur que le déficit de la sécurité sociale !

http://www.fubicy.org/spip.php?arti...