include_decouvrir



retour

retour dernières nouvelles du vélo

Un site citoyen pour la promotion du vélo à Lyon et pour effectuer des sorties cyclistes de type "balade" ou "randonnée".
Pour participer, ou adhérer, ou se connecter à son espace ou consulter le calendrier prévisionnel cliquezici

art 146: Dimanche 25 novembre : la ViaRhôna de Culoz à Groslée et retour à la gare de Bourgoin par l’île Crémieu

26/11/2012 

La balade s’annonçait sous les meilleurs auspices : une température douce, pas de pluie, les inscrits à la sortie bien présents : Nicole, Françoise et Michel partant de la gare de Perrache, Fabrice et 2 nouveaux (bienvenue à Lyon Vélo) Noëlle et Jean-Michel partant de la la gare de la Part-Dieu.

Dés la sortie de Culoz, la ViaRhôna s’offrait à nous, goudronnée, bien fléchée, isolée du trafic routier, située soit dans la campagne soit en bordure du fleuve.

Le long de l’aménagement CNR de Belley, plusieurs passages étaient intéressants : Mollard de Vions, canal de Savières (qui relie le Rhône au lac du Bourget), écluse de Chanaz, barrage de retenue de Lavours. En longeant le canal conduisant à l’usine hydroélectrique tantôt en rive gauche, tantôt en rive droite, Michel retrouvait, 30 ans après, les marais de Cressin et Massignieu noyés sous 3 mètres d’eau (on peut se consoler en considérant qu’ils resteront définitivement en zone humide !), le passage calcaire du « Lit du Roi » plus important déroctage de la CNR, et le long canal d’amenée où une pluie orageuse nous a surpris pendant une demi-heure.

Après l’usine et les écluses de Belley, la passerelle n’étant pas encore construite, on doit aller chercher dans le défilé de Pierre-Châtel le pont permettant de traverser le « vieux Rhône » avec sa belle eau turquoise. Trois courts tunnels ont été franchis aisément.

A nouveau, sur la ViaRhôna, on découvre à la Balme une tuilerie ancienne restaurée dont le grand auvent nous parait un abri sûr pour déjeuner.

La ViaRhôna longe ensuite l’aménagement de Brégnier-Cordon. Elle est un peu monotone lorsqu’elle se situe au pied des digues mais nous permet de franchir le barrage puis l’usine de cet aménagement qui nous apparait bien traité sur le plan environnemental.

Le magnifique pont suspendu de Groslée franchi, nous sommes sur le réseau routier et nous rencontrons des difficultés sur les petites routes de telle sorte que nous finissons notre trajet par une départementale à fort trafic, Françoise conduisant adroitement le groupe de cyclistes. Le retard sur l’horaire prévu n’est pas pénalisant car les trains pour Lyon sont fréquents en gare de Bourgoin-Jallieu.

Bilan : 108 km de Culoz à Bourgoin-Jallieu dont 70 km de voie verte ou de véloroute, mais une variante plus courte était sous le coude à la demande : atteindre La-Tour-du-Pin au lieu de Bourgoin ; elle n’a pas été utile. Arrivée à Lyon vers 18 h et plein d’idées pour une autre sortie dans le même secteur.

Michel


  • pas_de_photo
  • pas_de_photo
  • pas_de_photo
  • pas_de_photo
  • pas_de_photo