include_decouvrir



retour

retour dernières nouvelles du vélo

Un site citoyen pour la promotion du vélo à Lyon et pour effectuer des sorties cyclistes de type "balade" ou "randonnée".
Pour participez, ou adhérez, ou se connecter à son espace ou consultez le calendrier prévisionnel cliquezici

art 138: Dimanche 18 novembre : les aménagements cyclables de Meyzieu. Mille mercis à Christophe Quiniou pour sa visite intelligente et au ciel pour sa clémence

19/11/2012 

En ce dimanche matin, Nicole, Louis, Fabrice, Marie-Claude, Anne, Etienne et Michèle étaient présents au départ. Finalement Michèle décide de nous abandonner pour attendre sa famille et aller au salon Bio et nature. Nous partons donc vers 9h30 direction la gare de tramway de Décines où nous attend Christophe Quiniou, élu de Meyzieu délégué au développement durable et aux déplacements, conseiller communautaire au Grand Lyon. A 10h30 il est bien au rendez-vous et nous présente le programme de la matinée.
Nous restons sur la piste cyclable qui longe T3. Nous sommes encore sur le territoire de Décines lorsque nous croisons cet aménagement (PHOTO) qui a sans doute été fait pour éviter que les cyclistes descendent trop rapidement sur la route, mais cela entraîne un passage des usagers sur la gauche de l'aménagement, et on peut regretter qu'aucun élément réfléchissant ne figure sur les rondins, dans un lieu non éclairé la nuit.

Nous passons au-dessus du Grand Large, avec à nos pieds la rocade. Et au nord-est, l'Amérique ? Non, mais le reste de l'aménagement de l'anneau bleu qui sera réalisé, sur la rive opposée, après travaux d'étanchéité de la digue. Christophe nous indique que la portion de l'anneau bleu qui est à nos pieds est saturée en piétons, cyclistes, rollers, au plus fort des moments de promenade.
Nous avons passé la frontière entre Décines et Meyzieu sans nous en apercevoir. En effet, comme le fait remarquer notre guide, les cyclistes ne bénéficient pas encore des mêmes signalisations que les automobilistes, mais à cet endroit, le manque devrait être résorbé prochainement et nous aussi nous aurons droit à de beaux panneaux d'entrée de ville.

Que faire quand on n'a pas mis une plaque à niveau et qu'elle se trouve sur la trajectoire d'une piste cyclable ? Et bien ajouter une bordure pour protéger la plaque, tant pis si l'ouvrage mange la moitié de la largeur de la piste, obligeant les cyclistes les plus attentifs à faire un écart... les autres seront vraisemblablement punis d'une mauvaise chute.

Un peu plus loin : à notre droite (photo du haut), la rue de la gare, bordée par sa piste cyclable bi-directionnelle sur trottoir, et d'une bande cyclable traversant le parking. A gauche du parking, le collège, dont l'entrée située plus loin va être déplacée pour donner sur ce parking, où la circulation est apaisée. Dans l'axe de cette rue, si on traverse les voies de tram, on tombe sur le chemin du pommier (photo du bas), qui deviendra à terme une route reliant la rue de la gare au Bd du Maréchal Leclerc. (image)
Dans une zone qui bouchonne aux heures de pointe, que ce soit sur la route ou sur le trottoir avec le flot des usagers du tramway, qui viennent ensuite prendre le bus, le choix a été fait d'attribuer à ce trottoir le statut de voie verte, pour permettre aux cyclistes d'y rouler. On notera la couleur jaune pour signifier ce statut particulier.
C'est un choix qui peut surprendre, mais à Meyzieu, le parti-pris est clair : il faut que des personnes accompagnées de jeunes enfants puissent utiliser les aménagements cyclables et se sentir en sécurité (on n'a pas dit « être en sécurité »). Et lorsque la voie n'est pas assez large pour créer des bandes... et bien on n'hésite pas à partager l'usage des trottoirs entre piétons et cyclistes.

Lorsqu'on aménage un trottoir gravillonné le long d'une piste cyclable bénéficiant d'un revêtement bitumé, où pensez-vous que les piétons iront marcher ?... sur la piste cyclable bien sûr. D'où l'importance du choix des matériaux si l'on ne veut pas induire des comportements allant à l'encontre de ce que suggère la signalisation.


La fin de la piste longeant T3, récemment finalisée, et qui a nécessité sur cette portion l'expropriation des propriétaires, sur une partie de leur terrain, pour pouvoir y faire passer la piste.

C'était bien de prévoir une mini-rampe pour accéder à la piste, en revanche on notera que question visibilité pour s'y insérer, ça n'est pas l'idéal :

La fin de la piste, avec un magnifique exemple de piste en Z comme le Grand Lyon nous sait (malheureusement) parfois nous en offrir : aurait-on idée de tracer des routes avec de tels angles ?


C'est à ce moment du parcours que certains ont tenu à se revigorer avec boisson chaude, biscuits et, pour les plus téméraires, du Saint-Marcelin coulant à souhait. Le parking du centre aquatique, avec ses énormes bancs en bois, était idéal pour ça. Ce fut l'occasion d'échanger avec une cycliste Majolane (Les habitants de Meyzieu sont des Majolans), qui était satisfaite des aménagements cyclables, mais regrettait un peu la densification urbaine. Effectivement, Meyzieu comptait 2200 habitants en 1950, et en compte aujourd'hui environs 30 000 !

Ragaillardis par notre mâchon, nous repartons pour la suite de la visite. Prochainement sur ce feu dédié aux cyclistes (Rue Jean Jaurès), un panneau autorisera le tourne-à-droite. Il faut signaler que Meyzieu a été la première commune du Grand Lyon à instaurer le tourne-à-droite pour les cyclistes, en l'appliquant sur trois carrefours. Mais nous ne les avons pas vus... il nous aurait fallu sans doute une journée pour faire le tour de tous les aménagements ! La commune ne s'arrêtera pas là et en installera progressivement sur d'autres carrefours.

On s'enfonce alors dans la Zone Industrielle pour aller visiter un aménagement tout récent Boulevard de Lattre de Tassigny. De part et d'autre du Boulevard, une piste cyclable unidirectionnelle a été aménagée sur les trottoirs.

Les entrées de piste, entre un potelet et un mat de panneau, ne sont pas des plus pratiques et demandent une certaine habileté.
Sur le trottoir Ouest, la piste est toujours au même niveau (les entrées des usines situées sur de ce côté ne se font pas dans cette rue) :

En revanche, sur le trottoir Est, les entrées d'usine se font bien sur cette rue... et les concepteurs ont imprimé à la piste toutes les variations de niveau... cœurs sensibles s'abstenir... ah mais non, le panneau rond rend la piste obligatoire, vous ne pouvez donc pas vous réfugier sur la chaussée.


Quelque chose me dit que les techniciens de France Télécom n'ont pas remis les plaques dans le bon sens...

Christophe Quiniou nous indique qu'une carte de la cyclabilité va être réalisée sur Meyzieu, selon la même méthode employée pour celles faites sur l'ouest lyonnais ou encore sur Saint-Priest.


Nous rejoignons ensuite l'allée des Terrasses, une voirie d'une grande largeur, qui avait initialement été dimensionnée pour recevoir... une rocade. Mais suite à un changement de programme, la largeur disponible a été réaffectée... avec notamment une piste cyclable de chaque côté de l'allée, séparée de la circulation par de la végétation. Cette piste qui existe depuis une 20 aine d'années permet aux collégiens et aux écoliers de rejoindre leurs établissements en restant en dehors du flux des voitures (attention aux carrefours!).



Et du coup... ça marche. Par exemple au collège Olivier de Serres, 20% des 1000 collégiens viennent à vélo, et le parking vélo du collège, pourtant impressionnant, suffit à peine à contenir tous les vélos. Bien sûr un dimanche... ça n'est pas flagrant.

Un peu plus loin, au groupe scolaire Marcel Pagnol, un parking un peu moins impressionnant, mais pas ridicule pour autant ! (et espérons que l'écolier qui a laissé là son vélo n'a pas été oublié à l'école tout le week-end!)


Et les parents ne sont pas en reste puisqu'ils ont demandé et obtenu de petits racks à vélo, fixés sur le parking devant le groupe scolaire, pour pouvoir déposer leur vélo en attendant leurs bambins :

Chemin de Pommier, une zone 30... et donc un double-sens cyclable pour cette rue à sens unique.

Rue Jean Collet, un aménagement qui n'a pas du tout été apprécié par les habitants : une rue dans laquelle des bandes cyclables ont été ajoutées de chaque côté du trottoir, cernées par endroit par du stationnement voiture, dont on se sert de chicanes pour réduire la largeur de la voirie à une seule voie par endroits, et ainsi faire ralentir les automobilistes. Les habitants trouvent inconfortable le fait d'être cernés de toute part (à droite par les vélos, à gauche par les voitures) au moment de sortir de leur véhicule.

L'entrée de la rue Jean Mermoz nous donne l'illusion quelques instants d'être en présence d'une piste cyclable bi-directionnelle géante ? Mais en réalité les pictogrammes, répétés sur toute la longueur de la rue, ne sont là que pour rappeler que c'est ici un axe fort en direction du Grand Large.

Mais l'axe fort se transforme soudain en parcours du combattant... interdit aux remorques enfant, aux trikes ! Quand aux cyclistes « classiques », ils sont obligés de mettre pied à terre pour passer.

Heureusement une fois passé cet obstacle, on est sur une voirie qui mériterait bien le statut de voie verte comme le fait remarquer notre guide.
Mais pour rejoindre le parc du Grand Large, même instrument de torture !

Nous prenons congé de notre guide qui doit aller récupérer ses enfants. Nous le remercions vivement de cette visite dense et instructive, et nous le félicitons des efforts que lui et sa municipalité font pour développer la pratique du vélo.
C'est dans un cadre plutôt sympathique que nous décidons d'attaquer un deuxième mâchon, parce qu'il est quand même plus de 13h et que nous n'avions pas prévu de quoi pique-niquer.


Nous effectuons une dernière pause pour admirer le paysage, et pour immortaliser cette balade, avant de nous séparer, certains pour rejoindre Lyon par la piste T3, et d'autres par le parc de la Feyssine.

Compte-rendu rédigé par Laurence

Ses photos sont logiquement insérées dans le compte-rendu dans le fichier PDF accessible ci-dessous. MERCI à Laurence.


  • pas_de_photo
  • pas_de_photo
  • pas_de_photo
  • pas_de_photo
  • pas_de_photo
  • pas_de_photo
  • pas_de_photo
  • pas_de_photo